Accueil
Le Cabinet  | La Psychologie  | La Sexologie  | Contact / Accès  | Prendre rendez-vous  | Plan du site    |  
 
  La psychologie
- Pourquoi consulter un  psychologue ?
- Qu'est-ce qu'un "psy" ?     . Le "Peuple Psy"
- Les psychothérapies    sont-elles efficaces ?
- Déontologie
- Liens utiles
 

QU'EST-CE QU'UN "PSY" ?

La demande de prise en charge du mal-être est un phénomène réel. Souvent, envisager de consulter un
« psy » n'est pourtant pas synonyme de réconfort et d'espérance, mais d'anxiété légitime. Qui choisir entre un psychiatre, un psychanalyste, un psychologue ou un psychothérapeute ? Est-ce que ce sera long ? Cher ? Eprouvant ? Efficace à coup sûr ? Certaines techniques sont-elles dépassées ? Peut-on devenir dépendant de son psy, se faire manipuler ? Ce site Internet entend répondre à la plupart de ces questions et vous permettre de vous situer dans votre démarche thérapeutique.

Une psychothérapie, dans l'idéal, est un lieu de rencontre avec un interlocuteur bienveillant qui aide à se réconcilier avec soi-même et à prendre conscience de ses ressources personnelles. pour devenir son propre thérapeute, et se passer des psy !

Toute personne qui le souhaite peut librement consulter un psychologue. Cette démarche ne nécessite pas de passer par son médecin traitant, ni par une consultation préalable avec un médecin psychiatre. Dans sa pratique, le psychologue a comme obligation morale de se référer au code de déontologie de sa profession.


LE "PEUPLE PSY"

Le peuple « psy », pour reprendre le titre d'un ouvrage de Daniel Sibony (1993, rééd. Seuil, 2007), se compose de quatre groupes : psychiatres, psychologues, psychanalystes et psychothérapeutes. Leurs frontières sont perméables puisque, par exemple, 70% des psychiatres français ont été formés aux concepts de la psychanalyse. Toutes les combinaisons sont donc possibles.

      Les psychologues
La France compte 38 000 psychologues, principalement dans le secteur de la santé. A l'exception des psychologues scolaires, ils ont reçu une formation universitaire de niveau bac + 5. Tous ne sont pas forcément thérapeutes : les psychologues du travail par exemple, officient dans les ressources humaines. Les 18 000 psychologues cliniciens bénéficient quant à eux d'une formation théorique en psychopathologie, complétée par une pratique de terrain. Des formations complémentaires leur sont cependant nécessaires pour assimiler pleinement les techniques psychothérapiques de leur choix. Les psychologues n'étant pas médecins, ils ne peuvent délivrer de médicaments. Leurs soins ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, à l'exception des consultations dans le secteur public (hôpital, centre médico-psychologique) faisant suite à une prescription médicale. Tout le monde ne peut se dire psychologue : le titre est protégé depuis juillet 1985, son usurpation donnant lieu à des poursuites.
      Les psychanalystes
On a beau prophétiser leur disparition depuis des décennies, les psychanalystes occupent encore une position importante, du moins en France où ils seraient 5 000. Sigmund Freud, son fondateur, décrivait la psychanalyse à la fois comme une méthode d'exploration intérieure et une technique thérapeutique. Aujourd'hui, ses successeurs ne s'accordent pas toujours à la pensée comme une thérapie. Jacques Lacan s'est d'ailleurs fendu d'une formule restée célèbre : « La guérison vient par surcroît. » Pour devenir psychanalyste, il n'est pas indispensable d'être psychiatre ou psychologue : il faut avoir été soi-même analysé au moins pendant quelques années, suivre ses premiers analysants sous la supervision d'un pair, et recevoir un enseignement théorique dispensé par l'institut psychanalytique de son choix. Le tout dure environ dix ans. Du moins, tel le vaut l'usage. En réalité, l'exercice de la psychanalyse n'est pas réglementé.
      Les psychiatres
Ce sont des médecins, qui ont suivi une spécialisation dans le diagnostic et le traitement des troubles mentaux. Ils sont donc habilités à inclure la prescription de médicaments dans la prise en charge.
      Les psychothérapeutes
Nous connaissons actuellement, en France, une période de transition. Le premier venu, que ses motivations soient honorables ou non, peut se proclamer psychothérapeute, c'est-à-dire prétendre s'occuper de patients en souffrance. Adoptée mais toujours en attente de décrets d'application pour être effective, la loi 2004-806 du 9 août 2004 vise à protéger le titre de psychothérapeute. En attendant l'application de cette loi, la prudence est de mise face aux praticiens qui ne sont « que » psychothérapeutes, brandissent des diplômes non reconnus, et revendiquent une expertise dans un domaine fumeux.
      Les coaches en embuscade
En juillet 2008, lors d'une table ronde parisienne, des psys de renom déploraient de n'avoir pas su répondre de façon cohérente aux exigences de clarification des pouvoirs publics quant au statut de psychothérapeute. « On a raté le coche », estimait l'un deux, désabusé. Ils pestaient contre l'article 52 de la loi du 9 août 2004 qui, une fois ses décrets appliqués, risque d'introduire sur le marché de nouveaux psychothérapeutes légitimés par l'Etat, mais insuffisamment formés à leur goût. C'est alors qu'un spectateur prit la parole pour expliquer son cas : « Moi, je suis psychothérapeute. Quand la loi sera appliquée, je ne pourrai plus exercer parce que je n'aurai plus la formation requise. Mais ça ne fait rien, je me ferai appeler coach et je serai bien payé. » Les intervenants ne surent que répondre.

*Réf. : Extraits de Marmion, Jean-François. (2009). Les quatre tribus du peuple « psy ». In, Les psychothérapies - Guide et bilan critique -. Les Grands Dossiers des Sciences Humaines. Trimestriel n°15 - Juin-Juillet-Août 2009. pp 8-9. Editions : Sciences Humaines.


Cabinet de Psychologie et Sexologie
Contact : Amandine Edard - Psychologue Clinicienne - Tél : 06 62 89 78 89 - http://www.psybordeaux.fr - Siret 529 378 762 00015 - N°ADELI 33 93 0937 9 - Membre de l'AFTCC
Dorothée Carpentier - Psychologue Clinicienne - N° Siret 752 899 245 00019 - N° ADELI 33 93 1340 4 - Membre de l'Irccade
Thérapie individuelle enfant / ado / adulte . Sexologie et Thérapie de couple . Passation de tests projectifs et psychométriques, tels que QI, personnalité, diagnostic.

"La tendance la plus profonde de toute activité humaine est la marche vers l'équilibre. Jean Piaget, 1964"